ذاكرة الجسد-أحلام مستغانمي

     

 

18448011_10213983853697269_1949192261_n

 

                                                                                                                                            ملخص

 

تحكي الرواية قصة خالد ، احد أبطال حرب التحرير،الذي فقد على إثرها ذراعه اليسرى.بعد إستقلال الجزائر يحصل خالد على وظيفة حكومية ما فتئ ان تخلى عنها بسبب تفشي الفسائد الذي استشرى في الإدارة بعد الإستقلال مما دفعه الي التخلي عن الوطن و يقرر الهجرة إلى الديار الفرنسية ليستقر في باريس كرسام.في أحد معارضه يلتقى بفتاة جائت لتزور معرضه،يكتشف بعد ذلك انها ابنة قائده السي الطاهر يوم كان من ثوار التحرير .يقع خالد في حب الفتاة التي تدعى أحلام و التي تصغره سنا بخمسة و عشرين سنة.الا ان التقاليد تقف لهما بالمرصاد و تتزوج أحلام من رجل ذو نفود بالجزائر.تستعرض الكاتبة ايضاالبعد التاريخي للجزائر ومعاناة الثوار ضد المستعمر الفرنسي

           :رأيي في الرواية

لم اقرأ باللغة العربية منذ عدة سنوات،و لا يبلغ عدد الروايات التي قرأتها باللعربية عدد الاصابع.قررت إذن ان اتصالح مع اللغة العربية و ان انصفها من خلال مضاعفة قراءآتي باللغة العربية . كان يلزمني كاتب يسحرني بأسلوبه ويغريني بكلماته و اظن ان احلام نجحت في ذلك.

اعجبت كثيرا باسلوب الكاتبة الذي يتميز بقوة التعبير المنتقى بعناية. اما فما يخص الرواية لم ترقني كثيرا قصة الحب التي جمعت بين خالد و احلام ، فكيف لرجل خمسيني ان يقع في حب ابنة صديقه و قائده و المفروض ان تكون بمثابة ابنته.كنت اشمأز من الوصف الذي يصف به خالد حبه لاحلام ،حب بدون معنى لا يمت للمنطق بصلة. لم استمتع بقراءة هذا الجزء من الرواية و كدت ان اتخلى عن قرائتها ، احسست لوهلة و كأنني اشاهد مسلسلا مملا .

ذاكرة الجسد هو ايضا ذاكرة وطن و ذاكرة الالام و مواجيع ابطال و شهداء ثورة التحرير. تسليط الضوء على هذا الجزء المظلم من تاريخ الجزائر اثار اعجابي، و كقارئة مغربية احسست اني اقرب الى هذه الذاكرة المؤلمة كون تاريخ وطني شهد تقريبا معاناة شبيهة بالآم و جراح تاريخ الجزائر. من خلال وصف الكاتبة لقسنطينة احسست اني اغرمت بجسورها و احسست بشيئ من الحنين الي ذاكرتي الطفولية بمدينتي. صحيح ان اسلوب الكاتبة ساحر الا ان في بعض الاحيان نحس انها تحاول تمطيط القصة باسلوب يطغى عليه الكثير من الوصف الممل المبالغ فيه.

ذاكرة الجسد هو صورة تقريبية لواقعنا و مجتمعنا الذي انهكه الوصوليون ،ابناء خونة ،و ذئاب تاكله لقضاء مصالحهم الشخصية،مجتمع منافق مريض بالمظاهر. دفعتنى الرواية الى العديد من التساؤلات من بينها: كيف نهاجر وطنا لطالما نددنا استعماره ،حاربنا لاجله،فقدنا جسدنا و شبابنا لاجل استقلاله، وبعد كل هذه االمواجيع و الالام نقرر يوما ان نتخلى عنه ان لم يكن هو من تخلى عنا اولا،و نستقر ببلاد المستعمر الذي لطالما حاربناه، و نتكلم لغته وهو من اغتصب تاريخنا و هويتنا؟

ميساء

Top 5 : ces livres qui ont marquée mon adolescence

Sans famille :

ion­`é^€†`˜ë^lashPixVersion

 

Quelle belle histoire

J’ai découvert ce magnifique chef d’œuvre dans un cadre scolaire, le roman trace l’histoire d’un jeune enfant nommé Rémi. Le pauvre Rémi a été vendu par ses parents adoptifs à Monsieur Vitalis , un vieillard qui gagne sa vie en donnant des spectacles .La plume de l’auteur est très agréable, elle nous fait plonger facilement dans l’histoire. Avec une simplicité narrative bien dosée d’émotions.

À travers les yeux de Rémi on découvre ce que la vie peut offrir de temps à autre : la misère, la joie, le malheur.

C’est une lecture émouvante, impossible de rester indifférent on ne peut que s’attacher au petit Rémi .

 

 

Mange prie aime

 

9782253126300-001-TElizabeth une jeune journaliste New yorkaise possède tout pour être heureuse, mais la réalité est loin d’être merveilleuse pour elle, après son divorce elle décide de tout abandonner pour partir seule à travers le monde afin de trouver un sens à sa vie. Pendant une année, elle passera 4 mois en 3 destinations. Chacune résume les trois verbes du titre l’Italie (Mange) : pour profiter de la vie bien manger et bien vivre, l’Inde (prie) : la vie dans l’Ashram, pour méditer et travailler sur l’équilibre de l’esprit   et enfin l’Indonésie (aime). Pour trouver l’équilibre de sa vie

Le style d’Elizabeth est léger, très agréable à lire, Mange prie aime est un roman qui est très bien écrit et décrit, ça m’a tellement donné envie d’aller à Bali (ma destination de rêve)

 

Je trouve que ce livre est porteur d’une belle leçon de vie.

 

L’herbe bleue – auteur anonyme

l-herbe-bleue-7644-264-432

 

Il s’agit d’un témoignage bouleversant d’une jeune fille nommée Alice âgée de 15 ans .l’histoire raconte les expériences douloureuses de cette fille à cause de son addiction à la drogue.

 

C’est une histoire sordide qui met en évidence les dangers de la drogue sans apporter une recette miracle contre l’addiction, elle laisse au lecteur l’option de tirer ses propres conclusions

 

 

 

 

Veronika décide de mourir :

CVT_Veronika-decide-de-mourir_5816

C’est l’histoire de Veronika, une jeune fille qui a tout pour être heureuse, mais qui ne l’est pas. Elle trouve que sa vie est vide de sens .Elle décide donc de mettre fin à ses jours en avalant des somnifères. Elle se réveille dans un asile psychiatrique après sa tentative de suicide, Où elle apprend que sa mort ne surviendra que dans quelques semaines

Je l’ai lu il y a bien 5 ou 6 années mais mon avis reste toujours le même, L’histoire du livre est très poignante je me suis trop attachée au personnage de veronika. Certes ce livre est loin d’être extraordinaire mais ce dernier dégage une bouffée d’espoir, c’est une invitation au sein d’un voyage intérieur au cœur de la folie car nous sommes tous un peu fous. C’est une ode à la vie, et une véritable leçon pour apprendre  à s’aimer et à s’accepter

 

. Je vous le conseille vivement

 

 

La mort est mon métier :

la-mort-est-mon-metier

Je triche un peu, je n’ai lu ce livre que récemment, mais tellement il est percutant je n’ai pu ne pas le citer

Un excellent roman historique qui trace le parcours d’un jeune allemand nommé Rudolf obéissant ayant le sens du devoir envers son pays et comment il est devenu un bourreau nazi.

Cette lecture est douloureuse que dérangeante puisqu’elle nous conduit dans les chambres à gaz et les fours crématoires d’Auschwitz et nous montre l’atrocité de la seconde guerre mondiale

Je vous invite tous à découvrir ce magnifique chef d’œuvre

Chanson douce- Leila Slimani

 

19686358_10214545676022476_24000438_o

 

Résumé:

 

Mon avis

Chanson douce est le deuxième roman de l’écrivaine franco-marocaine Leila Slimani, qui a prouvé qu’elle possède un immense talent. Ce roman est un thriller psychologique dans lequel règne une tension dramatique. Dès les premières lignes l’auteure a instauré le décor du récit : une nounou a tué les deux enfants dont elle avait la garde, loin de la volonté de vous le spoiler le récit s’ouvre sur la scène de crime : le bébé est mort

Au fil des pages, l’auteure va nous rembobiner dans le temps pour comprendre le déroulement de l’histoire, dans quelles circonstances Louise la nounou a été embauchée au sein de la famille , elle décrit la personnalité de cette dernière: la nounou idéale, parfaite, celle dont tout le monde rêve qui est affectueuse , qui s’occupe bien des enfants,Mais sous cette apparence on découvre petit à petit le côté sombre et ambigu de Louise, ses failles et ses blessures qui vont la conduire au drame

L’auteure dévoile le portrait de la société actuelle : l’inégalité, le racisme, qui sont ces nounous auxquelles les parents confient leurs enfants ? Leurs places dans la société ? Elle décrit également l’ambiguïté du lien entre les nounous et les employeurs et interroge le statut des mères aujourd’hui, comment leurs ambitions et leurs carrières entravent et bousculent la relation avec leurs enfants

La subtilité du roman réside dans le fait que Leila Slimani ne décrit pas le meurtre des enfants, elle nous laisse seuls avec tant de questions à la fin de l’histoire, elle ne livre qu’une description de la personnalité et la vie de la nounou qui ne justifient pas le drame

C’est la première fois que je découvre Leila Slimani , son style est très simple j’ai été agréablement surprise par sa plume qui est à la fois fascinante et poignante

J’ai refermé ce livre avec l’esprit chamboulé par tant d’émotions, l’histoire est émouvante et captivante grâce à une touche de suspense légère et une dose importante d’émotions cachées.

Cette histoire saura marquer les esprits.

Le prix Goncourt est fortement mérité

Mayssae 

George Orwell-1984

18143161_10213813200671050_1668640096_n

« LA GUERRE C’EST LA PAIX LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE L’IGNORANCE C’EST LA FORCE »

 

Résumé :

1984 est un roman d’anticipation qui décrit un monde dystopique qui se caractérise par la manipulation, la surveillance et la propagande. Le monde est divisé en trois puissances : l’Eurasia (Europe et Russie), l’Estasia (Chine, Inde, Mongolie, Tibet et Japon) et l’océania (Amériques, Royaume-Uni, Océanie et Afrique) dirigés par des partis communistes. L’histoire se passe à Londre où nous suivons le quotidien du protagoniste Winston Smith, un employé ordinaire au compte du ministère de la vérité, son travail consiste à corriger (falsifier) l’histoire pour qu’elle soit adéquate aux annonces du big brother.

En effet George Orwell décrit une société qui interdit toute forme de liberté individuelle ainsi que les relations amoureuses entre ses membres. Conscient que ses pensées ne sont pas adéquates avec la politique du parti, Winston veut laisser une trace de vérité et décide de se confier à son journal pour exprimer ses émotions, un acte totalement interdit , le héro risque d’être éliminé par la police de la pensée à tout moment. Winston tombe amoureux de Julia une jeune femme qui travaille au commissariat du roman, ils décident par la suite de s’évader dans un monde plus coloré où la liberté règne mais les deux amoureux étaient surveillés et le big brother les regarde…

Mon avis :

Publié pour la première fois en 1949,1984 figure parmi les cents meilleurs romans et nouvelles de langue anglaise de 1923 à nos jours (magazine Time).De mon point de vue personnel, je trouve que la force du livre réside dans l’imagination de l’auteur ainsi que les idées qu’il véhicule.

 La première partie m’a moyennement séduit, je ne me suis pas attachée au personnage et je me suis un peu ennuyée, ce n’était pas facile de se plonger dans l’histoire mais j’ai compris par la suite qu’il était indispensable de présenter et décrire la société avant de passer à l’intrigue.

big-brother-is-watching-you

George Orwell décrit un monde dépressif où les gens partagent le même style de vie, une société qui se caractérise par la terreur et le contrôle. Les citoyens sont surveillés grâce aux télécrans installés partout : logements, la rue, lieux de travail … aucune intimité, le big brother est présent partout, même la langue est contrôlée, l’Etat a inventé le novlangue une langue dont le vocabulaire est réduit afin de réduire la capacité des gens à penser. L’auteur a également évoqué le mécanisme de la double pensée qui vise à réduire la capacité de raisonnement et logique chez les gens par exemple : la guerre c’est la paix, 2+2 =5.

Orwell délivre une démonstration d’un système totalitaire où la domination politique règne, visant à endoctriner tout le monde, manipuler les gens et surtout les persuader.Avec son style époustouflant l’auteur met le doit sur les coulisses du totalitarisme et l’injustice qui caractérisaient les sociétés modernes. Il traite un sujet intemporel en mettant en lumière un monde sinistre et plausible avec une dimension universelle.

 1984 est un livre évocateur, à lire, un appel à la liberté et la réflexion sur notre monde actuel. Il est trop pessimiste à mon goût j’ai eu du mal à m’accrocher au début mais j’ai fini par l’aimer.

 

Bonne lecture .

Mayssae

Imaginez si c‘était vrai !?-Ouadih Dada

«Il ne faut pas s’empêcher de rêver !»

17580192_10213509128469435_706633866_n-2

Imaginez que l’actualité soit une source d’inspiration et de réflexion.De quoi porter un regard parfois décalé, souvent moins dramatique et à coup sûr instructif, sur le monde qui nous entoure.

Une manière aussi de prendre de la distance avec certains événements lourds de sens ou compliqués. Est un peu ce que j’ai essayé de faire à travers ces chroniques (2014-2015) qui ont été revues, corrigées et actualisées.

Avec l’espoir pour ne pas dire le rêve, que vous fassiez de ce bouquin un objet de votre quotidien

Et si c’était vrai ?

CF: Quatrième couverture

Mon avis :

Même heure même endroit, cela vous dit quelque chose ?

En tant que Marocains Ouadih dada n’est pas seulement un présentateur du journal télévisé, mais une personne qui partage avec nous notre quotidien, et notre source fiable d’information. Cette fois-ci il nous donne un rendez-vous avec Imaginez si c’était vrai.

En effet imaginez si c’était vrai est un recueil de 52 chroniques qui proviennent de la contribution de leur auteur à l’émission matinale de radio 2m.Toujours avec sa touche particulière, Ouadih dada nous fait plonger dans un moment de réflexion et nous fait penser à l’ineptie de notre vie quotidienne avec une manière décalée et une vision imaginaire tout en restant réel, et en nous transportant vers un voyage imaginaire à destination de la volonté et  l’ambition.

Je trouve que ce livre n’est pas seulement un recueil de chroniques mais un livre philosophique qui donne un sens à notre vie ,et dégage un message très fort qui est le pouvoir de l’imagination .Tout commence par une idée, un rêve. Il faut oser, franchir les premiers pas et les choses vont finir par arriver comme disait l’auteur.

J’ai été fascinée par la plume de l’auteur, qui a prouvé qu’il possède un talent indéniable, en jouant par les mots et l’actualité, Il nous a montré une autre facette de ses compétences, dès les premières lignes, nous sommes happés par son style agréable.

Le point fort du livre, celui d’Ouadih dada même, cette modernité qui vise à mélanger la fiction et la réalité, qui construit au fur et à mesure une intrigue addictive.

Ce magnifique chef -d’œuvre mérite pleinement son succès à mes yeux.

Lorsque j’ai vu la promotion du livre sur la télé je voulais l’avoir à tout prix, j’ai arrêté ma lecture du moment et je me suis dis ‘’weld lblad comes first ‘*je l’ai toujours admirée, maintenait je ne peux qu’être fier ,un bel exemple d’ambition et de courage.

En attendant la sortie du deuxième tome, j’essayerai d’être chaque soir au rendez-vous à la même heure et au même endroit, même si en vérité je ne suis pas une grande fan du JT   peut -être cela m’aidera à changer d’habitude,

Et si c’était vrai. ?!

*weld lblad : patriote

             Mayssae